« Adieu à l’Infini (x2) » : la critique

adieu_infini_crotard_gazette_atomique_1 adieu_infini_crotard_gazette_atomique_2 Rubrique_Cinéphiles_Amateurs_gazette_atomique_logo

Publicités

Une réflexion sur “« Adieu à l’Infini (x2) » : la critique

  1. Le Règne de l'Arbitraire dit :

    Merci pour ce texte. Enfin un homme (figure) qui comprend le « Oh » le « Ah », les simagrées de cette épopée flibustière. Et comment ? Les controverses brillantes du plus grand penseur (ex-libitum) du siècle. Filmeur avant tout, qui maîtrise comme personne ce que Capra appelait le « to film ». Ou comme l’aurait dit Baudrillard, s’il avait vu le Mépris : « Il n’y a que le sens qui manque à l’ergo. Le sum, lui n’est que cinéma. Cinéma, cinéma, cinéma. Tellement cinéma. »
    Honte aux bourgeois, petits marquis/vipères, qui ne traduiront jamais les mots du maître. Parole-vecteur. Langage ? Non ! Matière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s